Madagascar  regorge de nombreux sites touristiques qui font sa renommée sur le plan international. Le Tsingy de Bemaraha fait partie de ces grandes réservesvisible nul par ailleurs que sur la Grande Ile. Remplie d’histoire et offrant un paysage à couper le souffle, découvrez pourquoi une visite de ce lieu exceptionnel est impératif lors de votre séjour à Madagascar.

Une faune et une flore hors du commun !

Situé dans la regionMelaky à environ 150 kilomètre de la ville de Morondava, le massif de Bemaraha est un site calcaire doté de nombreuses grottes et un impressionnant canyon sculpté par le fleuve Manambolo. La partie occidentale du plateau dispose d’un relief très net, couvert en grande partie par une forêt dense et sèche. Cette véritable cathédrale calcaire offre l’un des paysages naturels les plus spectaculaires au monde.

Le massif karstique de Bemaraha offre une variété d’habitats naturels avec de nombreux écosystèmes différents, tels qu’une forêt décidue dense, une végétation xérophytique touffue sur le tsingy (plateau calcaire) et une forêt subhumide dans les vallées ou des zones humides entre des blocs de calcaire.

Le parc abrite des lémuriens, des oiseaux terrestres et aquatiques, des chauves-souris, des amphibiens, des reptiles, des mammifères endémiques et au moins 650 espèces végétales.

Le parc bénéficie d’un climat tropical sec marqué par deux saisons contrastées: Pluvieux de novembre à avril et sec de mai à octobre. L’ouverture du parc dépend de l’accessibilité du chemin de terre reliant Morondava et Bekopaka, généralement de mai à novembre. Seuls les moyens de transports terrestres peuvent avoir accès au parc. Pour votre trajet, un large choix est à votre disposition, nous recommandons toutefois la location de voiture Madagascar qui vous proposera des services de qualité et vous garantit un voyage rempli de découverte.

Une beauté des lieux reconnue internationalement

En 1927, grâce aux caractéristiques biologiques, géologiques et archéologiques du Tsingy, la zone a été classée comme réserve naturelle n° 9 de la biodiversité Malagasy. Par la suite, elle a été déclarée site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1990 et site du patrimoine culturel national en 1991. Afin de continuer sur la mise en avant du site, une partie de la réserve a été transformée en parc national pour permettre le développement de l’écotourisme.

En se référant à la classification internationale de l’aire protégée, suite à la catégorisation par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le complexe protégé de Tsingy de Bemaraha appartient aux catégories I et II. En d’autres termes, il est classé comme étant :

  • un espace terrestre comprenant des écosystèmes aux caractéristiques géologiques ou physiologiques remarquables ou représentatives, géré principalement à des fins de recherche scientifique et / ou de surveillance environnementale en tant que réserve naturelle intégrale (catégorie I)

 

  • et une zone terrestre naturelle, pour protéger l’intégrité écologique d’un ou plusieurs écosystèmes au profit des générations présentes et futures, pour interdire toute exploitation ou occupation incompatible avec les objectifs de la désignation et pour offrir la possibilité de visiter à des fins spirituelles suivant la tradition, des raisons scientifiques, éducatives, récréatives et touristiques, tout en respectant l’environnement naturel et la culture des communautés, en tant que Parc National (Catégorie II).