La réaction au feu d’un tissu est un élément déterminant en termes de sécurité. C’est pourquoi les tissus et produits textiles de décoration utilisés dans les établissements publics doivent respecter certaines normes et réglementations.

Le classement M : du très facilement inflammable à l’incombustible

Saviez-vous que les tissus sont classés en fonction de leur réaction au feu ? Il s’agit du classement M déterminé par la norme NF P.92.507 qui régit les tissus d’ameublement pour tous les établissements recevant du public (ERP). Cette norme existe depuis juin 1983 et a pour objectif de classer les matériaux de construction et d’aménagement selon leur réaction au feu, ainsi que de définir les méthodes d’essai.

D’après cette norme, les tissus sont classés en 5 niveaux, de M0 à M5 et d’incombustible à très facilement incombustible. Le classement M1 signifie « non inflammable », le classement M2 signifie « difficilement inflammable », alors que les niveaux M3 et M4 correspondent respectivement aux descriptions « moyennement inflammable » et « facilement inflammables ».

Les classements M1 et M2 sont les plus recommandés dans les établissements publics, c’est pourquoi les fabricants utilisent le processus d’ignifugation pour améliorer la résistance des tissus au feu. À ce propos, le site https://www.sicm-france.fr propose une variété de produits de décoration ignifugés, incluant les tissus, les moquettes, les revêtements et bien plus.

Quel classement M faut-il choisir pour vos tissus ?

Comme indiqué avant, les classements M1 et M2 sont les plus recommandés dans les établissements recevant du public, à savoir les hôtels, les restaurants, les salles d’évènement, les hôpitaux, les prisons, etc. Or pour être plus précis, il faut dire que le choix du classement dépend de plusieurs facteurs. Il dépend de la catégorie de l’établissement, du nombre de personnes qu’il accueille, des activités qui y ont lieu, et de l’emplacement du tissu ou du produit de décoration en question.

On remarque par exemple que tout ce qui au plafond doit avoir un classement M1, donc non inflammable. C’est le cas des tissus que vous propose la société SICM France, spécialisée dans la vente des produits de décoration ignifugés, sur son site sicm-france.fr. Pour les revêtements muraux et les articles placés en verticale (rideaux, portières, lambrequins, etc.), le classement M2 est souvent appliqué.

Les autres classements (M0, M3, M4 et M5) sont rarement recommandés. On note aussi que les produits de literie destinés aux établissements grand public et collectifs sont régis par une norme différente. Il s’agit de la norme NF EN ISO 1295-1&2.

L’ignifugation pour rendre les tissus « anti-feu »

À l’origine, les tissus ont différentes réactions au feu. Ils ne s’enflamment pas aussi rapidement, ils ne dégagent pas la chaleur avec la même vitesse et ne propagent pas le feu de la même façon. Il y a également des tissus qui dégagent la fumée plus que d’autres, ou bien qui produisent des gouttelettes incandescentes.

Ceci dépend en effet de la nature du tissu (naturel ou esthétique) et de sa composition (une seule matière ou plusieurs matières, toutes naturelles ou également esthétiques). Tous ces éléments font la différence, mais en principe, il est possible de rendre n’importe quel tissu plus résistant au feu avec un traitement d’ignifugation plus ou moins complexe. Si le tissu a déjà subi un traitement déperlant ou anti-tâches, il faut le laver convenablement pour le rendre imprenable de nouveau. Il faut également tester sur un échantillon avant de traiter tout le tissu.

Un tissu ou un produit de décoration textile n’est pas seulement esthétique, il peut vous sauver la vie s’il respecte les réglementations en vigueur et les normes de sécurité.