Avant de réaliser un investissement en immobilier locatif, il est préférable de se référer à toutes les options que l’on pourrait avoir pour pouvoir optimiser les intérêts et pour réduire au maximum les risques. De ce fait, il y a lieu de savoir qu’un investissement en EHPAD s’avère toujours être dans les premiers rangs en matière immobilière car étant réservé pour l’accueil des personnes âgées dépendantes de plus de 60 ans, l’offre d’EHPAD sur le marché n’arrive pas à satisfaire la demande. Notons qu’il existe trois principaux programmes en EHPAD, à savoir : les programmes neufs, les externalisations et les reventes.

Les principaux atouts d’un investissement en EHPAD

En premier lieu, un investissement en EHPAD permet de percevoir des revenus locatifs sécurisés basés sur un bail commercial. Ce qui permet à l’investisseur de gagner régulièrement des revenus et de signer un bail locatif qui doit être renouveler chaque année. En second lieu, l’investisseur peut bénéficier d’une réduction d’impôts générée soit par le statut Censi-Bouvard, soit par le statut LMNP ou Location Meublée Non Professionnelle. Il peut également tirer profit des revenus locatifs non fiscalisés notamment en matière d’amortissement. Par ailleurs, un autre avantage se situe sur le taux de remplissage des maisons de retraite médicalisées dû au taux d’occupation qui est évalué à plus de 96%. En dernier lieu, le prix de location pour chaque résident dépend de son degré d’invalidité, ce qui équivaut donc aux soins qu’il faut lui prodiguer. Par conséquent, même une petite chambre peut impliquer une bonne rentabilité pour un investisseur, voire un rendement compris entre 4,5% et 5,5%.


Des critères importants pour un investissement en EHPAD

Pour parler des points de vigilance en matière de placement en EHPAD, il y a lieu tout d’abord de bien choisir le programme en EHPAD c’est-à-dire le bien immobilier ou la chambre de résidence médicalisée en question. Ensuite, il faut être prudent sur le type de contrat qu’on doit adopter. Normalement, il doit s’agir d’un bail commercial. Il faut également faire attention sur le choix du gestionnaire car c’est celui-ci qui va garantir le paiement régulier des loyers ou des revenus locatifs en plus des différentes charges locatives. Enfin, pour le côté formalisme, il y a lieu de remplir un contrat de réservation contenant le prix de vente avec le montant éventuel de la TVA, le montant du loyer, l’estimation des frais de notaire ainsi que celle des frais de financement. Soulignons que le délai de rétractation est de 14 jours. C’est donc pour toutes ces raisons que l’on doit demander conseil en investissement EHPAD.