17 octobre 2021

Taxe sur les résidences secondaires

horizonLe maire de Biarritz compte 9000 logements secondaires (chiffres Insee) dans sa commune, la location saison Pays Basque est donc très ouverte parce qu’il y a beaucoup de résidences secondaires non occupées dans le pays. De plus, les locations permettent aux propriétaires de compenser les taxes et les impôts. La députée Sylviane Alaux a déposé un amendement pour instaurer une taxe annuelle sur les résidences secondaires occupées moins de deux mois par an. « J’ai écrit cet amendement afin d’avoir un débat en séance avec mes collègues parlementaires et le gouvernement sur le délicat problème de l’inoccupation de nombreux logements, notamment dans les communes dites touristiques », écrit-elle. Elle a aussi ajouté : « Nous nous retrouvons dans une situation ubuesque où il existe un potentiel de logements inoccupés, vides la majorité du temps. Je suis ravie que le gouvernement se saisisse de ce sujet […]. Ma démarche ne remet pas en cause le droit de propriété ».

Problème de sécurité au Pays basque

Au Pays basque, la saison des vacances est aussi celle des cambriolages, et des cambrioleurs attirés par une clientèle au pouvoir d’achat qu’ils supposent élevée, et apporteuse d’affaires intéressantes. Outre les cambriolages dans les locations de vacances, des faits ont été signalés dans des zones résidentielles comme le lotissement du golf Makila à Bassussary, dont plusieurs propriétaires ont été victimes de vols depuis le début de l’été. Il faut être vigilant même si le but du séjour est de profiter au maximum des vacances, du soleil, de la plage. Bien sûr, la sécurité locale fait bien son travail, mais cela ne signifie pas que les malfaiteurs n’existent pas ou que personne ne pensera à voler quoi que ce soit venant des vacanciers pour garder la bonne image du pays. Il est conseillé de bien vérifier la fermeture des logements et ne pas laisser trainer les affaires pour éviter tout problème.