Avant de signer, n’oubliez pas de tenter de négocier dans vos transactions immobilières. En effet, l’état du marché étant évolutif, la phase de négociation est une étape essentielle avant de conclure officiellement un achat. Pour ne pas vous faire avoir, voici ce que vous devez savoir.

Etudier le marché avant de se lancer

Si vous ne souhaitez pas vous faire rouler, il est indispensable de disposer de toutes les informations nécessaires. Avant de demander une baisse de prix, il faudrait commencer par prendre connaissance de l’état du marché immobilier local. Dans un marché, il y a toujours un prix moyen, qui viendra déterminer le cours par la suite. C’est une référence à laquelle vous devez vous accrocher. Bien entendu, on parle du prix d’acquisition moyen sur le même type d’immobilier que vous visez.


D’autant plus que si vous avez connaissance du marché, vous pourrez faire jouer la concurrence.

Connaitre préalablement la date de mise en vente prévue

Le principe est le suivant : lorsque la vente est récente, le propriétaire est moins enclin à accorder une négociation au futur acheteur. Par contre, au bout de trois mois de proposition sur le marché, le prix commencera à être beaucoup plus facilement révisable. Logiquement, à défaut d’acheteur, la première question qui se pose est celle du rapport qualité-prix. C’est le moment idéal pour entrer en négociation.

Négocier en fonction de votre budget

Votre budget constituera votre argument principal dans vos négociations. Ainsi, vous devez faire correctement vos calculs et les refaire encore et encore si besoin. Lorsque votre objectif aura été chiffré, il sera plus facile d’entrer et de négocier sur le marché. Il est important que vous sachiez préalablement la faisabilité et le chemin à emprunter au niveau financier.

Pointer les points faibles de l’immobilier

Les données du marché ne vont pas suffire à baser votre négociation. La qualité du bien est également un élément déterminant. D’abord, organisez-vous pour faire une visite du bien immobilier que vous envisagez d’acquérir. Ainsi, vous pourrez vous appuyer sur les défauts que vous aurez identifiés pour demander une baisse de prix. Ces défauts devront être corrigés, et vont aboutir à des dépenses supplémentaires dans votre investissement.