20 octobre 2021

Tout savoir le mondial de l’auto 2016

Le mondial de l’auto a eu lieu début octobre, comme tous les ans, à Paris Expo, porte de Versailles. Si l’on y attendait beaucoup des entreprises innovantes du secteur comme Tesla, on a pu y déplorer l’absence de certains constructeurs pourtant très attendus, tels que Ford ou même Bugatti.

Qu’y avait-il à voir au mondial de l’auto 2016 le mondial de l’auto 2016 ? Découvrez-le avec nous !

Ces constructeurs que l’on n’a pas vus

Avec une fréquentation qui fluctue énormément et des prix de participations relativement élevés, on peut comprendre que certains fabricants aient boudé le mondial de l’auto. Pour information, le prix du mètre carré serait monté à 175 euros. Pour des stands automobiles qui occupent, la plupart du temps des surfaces importantes, cela représente un investissement considérable. Par ailleurs, ce prix annoncé ne couvre pas les frais de logistique nécessaire à la participation au salon (déplacement des véhicules, rémunération du personnel, gestion de la décoration et de l’éclairage, etc.).

Volvo aurait été le premier à délaisser le salon, dès décembre 2015. Ont ensuite suivi Ford, Mazda ou bien encore Bentley ou Aston Martin. L’américain Ford aurait avancé ne pas avoir de modèle nouveau à présenter pour 2016, lorsqu’il a été interrogé sur sa participation au salon. Pourtant, il a bel et bien confirmé sa présence sur le LA Motor Show, une référence californienne dans l’évènementielle automobile. D’autres constructeurs on préféré plébisciter des évènements différents, en Europe ou en Amérique du Nord ou même organiser leurs propres manifestations.

Ceux que l’on a vus

On peut citer les constructeurs français tels que Citroën ou Peugeot qui ont brillé par leur présence, sans présenter de réelle innovation. En revanche, c’est du côté de l’allemand BMW qu’est venue la surprise, avec la nouvelle i3, fournie (dépendamment des versions) avec des bornes de recharge pour prolonger la durée de vie de la batterie. Même s’il est aujourd’hui facile de changer sa batterie de voiture soit même, notamment grâce à des revendeurs en ligne tels que pilesbatteries.com, il est quand même préférable en termes d’utilisation et de développement durable de ne pas avoir a le faire trop souvent.

Si les constructeurs traditionnels ne se sont pas distingués, cette année, par leur originalité, c’est du côté de l’électrique et des nouvelles technologies que l’on pourra trouver le spectaculaire. En effet, on pourra voir sur le stand d’EZ mile, une navette autoconduite, actuellement en test à Sofia Antopolis ou même aller admirer les nouveaux modèles de Tesla.

Bref, malgré des concepts techniques loin de la maturité, ce sont les fabricants de véhicules électriques qui avaient le vent en poupe cette année!