Le corps humain est composé de nombreux et différents éléments, bien distincts, mais qui sont reliés entre eux. Ils interagissent et s’affectent en cas de problème. C’est pourquoi il est important d’atteindre un certain équilibre du corps et de lui redonner son harmonie d’origine. Et c’est exactement ce que permet la méthode Mézières !

Introduction à la méthode Mézières

La méthode Mézières est une méthode orthopédique inventée en 1947 par la kinésithérapeute Françoise Mézières. Bien qu’elle s’oppose, en son principe et son fonctionnement, à la kinésithérapie classique, elle est applicable et efficace dans toutes les indications de la kinésithérapie. La méthode repose sur le principe du corps humain comme unité. Les différents éléments du corps sont reliés entre eux, interagissent et s’affectent en cas de problème.

C’est-à-dire que quand une partie du corps rencontre un problème, les autres parties peuvent également être impactées parce que tous les éléments du corps sont reliés entre eux par les muscles. Si l’on considère qu’un muscle s’est contracté de manière anormale, il est normal que les autres parties du corps essayent de compenser ce changement. Ce qui entraîne des déséquilibres dans la structure musculaire et par la suite des douleurs et des dysfonctionnements.

Pour soigner ces symptômes, il faut revenir à l’origine du problème qui est la contraction anormale d’un certain muscle. Et c’est bien le but de la méthode Mézières. Vous trouverez plus d’informations sur le fonctionnement de la méthode et son historique sur le site www.methode-mezieres.fr.

Son fonctionnement et son déroulement

Comme expliqué avant, le but de la méthode Mézières est de retrouver l’origine de la douleur ou des symptômes du patient et de la corriger. Cela commence par supprimer les mécanismes de compensation (générés par le corps pour corriger les déséquilibres) puis supprimer tous les raccourcissements musculaires à l’origine du problème afin de retrouver l’harmonie du corps.

Pour atteindre ses objectifs, la méthode Mézières repose sur différents moyens, dont en principe : les postures d’étirement, les massages de facilitation, les mobilisations et l’éveil des sensations. Les postures d’étirement visent à relâcher les muscles rétractés pour corriger les déséquilibres. Elles sont effectuées soit en position allongée, assise ou debout. Les massages permettent aussi de relâcher les muscles, mais aussi de récupérer les sensations musculaires.

Avant de choisir les moyens à utiliser et le déroulement des séances, le praticien doit effectuer un bilan dans lequel il analyse les symptômes du patient et son historique médical. Les séances se déroulent ensuite en 45 minutes en moyennes et durent plusieurs mois.

Ses objectifs et ses applications

La méthode Mézières trouve ses applications dans la kinésithérapie, l’orthopédie, l’ostéopathie, l’homéopathie et bien d’autres types de médecines douces. En traitant le corps dans sa globalité, l’objectif de la méthode Mézières est de redonner au corps son équilibre et son harmonie. Elle a aussi d’autres objectifs : libérer la fonction respiratoire, restaurer la mobilité des articulations, éliminer les raccourcissements musculaires, etc. La méthode Mézières est efficace pour soulager les tensions et douleurs musculaires, le stress sévère et les névralgies comme la sciatique et cruralgie. Elle aide aussi à soulager les maux dos chroniques ou aigus, à guérir les troubles respiratoires et à réussir le rétablissement après un accident sportif, une affection neurologique, une fracture, etc. En effet, la méthode n’est pas seulement thérapeutique (guérir les symptômes), mais aussi préventive (éviter les mauvaises postures) et d’entretien (éviter les rechutes).

La méthode Mézières peut être simple en principe, mais elle est difficile à mettre en œuvre. Elle doit être pratiquée par un kinésithérapeute spécialisé qui maîtrise la méthode et connait ses applications et ses contre-indications (troubles psychiatriques, grossesse…).