La perte de l’être aimé représente un moment extrêmement douloureux, qui peut plonger la personne endeuillée dans une situation inextricable mêlée de tristesse, de désespoir et de culpabilité. Envisager de refaire sa vie après un veuvage est pourtant possible, une fois les étapes du processus de deuil déclenchées et accomplies.

Accepter la mort de l’autre

Le choc provoqué par l’annonce de la mort peut mettre plus ou moins de temps avant de se dissiper et de permettre au processus de deuil de débuter. La personne endeuillée ne parvient pas à accepter la réalité de la disparition. Certaines resteront totalement muettes, s’enfonçant dans un mutisme global ; d’autres se lanceront à corps perdu dans leurs activités quotidiennes tout en niant la réalité de la situation. L’acceptation peut mettre des mois, voire des années, avant de se produire, et il apparaît d’abord totalement inconcevable d’envisager de refaire sa vie.

Se faire aider pour retrouver le goût de vivre

Le cheminement vers la cicatrisation du cœur est parfois très long mais primordial pour intégrer totalement la perte de l’autre et retrouver peu à peu un goût sincère en la vie. Les proches, la famille, les amis sont un appui précieux lorsqu’ils permettent d’ouvrir son cœur sans avoir honte de ses larmes. Il est essentiel de maintenir un contact humain afin de ne pas tomber dans le piège de l’isolement qui ne mènera qu’à se sentir plus mal encore. On peut également faire appel à une aide médicale. Si les antidépresseurs peuvent être d’un grand soutien, les aides douces et humaines sont sans doute les plus adaptées : parler de sa tristesse à un inconnu permet souvent de faire surgir les non-dits et de ne pas se sentir jugé. Pour retrouver doucement foi en l’amour, une agence matrimoniale telle que Fidelio Lyon peut aider les personnes endeuillées à retrouver confiance en soi et en l’amour. Pour un jour, faire son retour sur le chemin du bonheur.

Refaire sa vie délivrée de toute culpabilité

Douloureuse et souvent résistante, la culpabilité et la solitude peuvent prendre le dessus et empêcher toute ouverture vers l’avenir. La personne endeuillée a l’impression de trahir celui qui est parti. Là encore, le temps et les soutiens dont on s’entoure finissent toujours par vaincre ce dernier obstacle. Un jour, l’envie de refaire des projets ou de nouvelles rencontres refait progressivement surface. On a envie d’essayer d’être à nouveau heureux, tout en gardant précieusement dans le cœur le souvenir de l’être disparu et en comprenant parfaitement que cela ne veut pas dire l’oublier. Dans tous les cas, il ne faut pas considérer qu’il y a un délai à respecter pour décider de refaire sa vie. L’envie revient lorsqu’elle l’a décidé. Il faut également refuser d’avoir peur du regard ou du jugement des autres. Et enfin, ne pas se lancer dans une nouvelle histoire uniquement parce qu’on se sent seul : il faut en ressentir à nouveau l’envie naturellement.