Au quotidien, les plaques d’immatriculation subissent des chocs qui peuvent les détériorer. En dehors de cela, les anciennes plaques d’immatriculation seront remplacées par des plaques SIV sur toutes les voitures d’ici 2020. Si vous ne savez pas quand changer vos plaques, cet article vous répond.

Contrôlez vos plaques

Lorsque la plaque de l’automobile est en mauvais état, il faut penser au changement. Certaines plaques risquent de se détacher sans que le propriétaire ne le remarque. Toutefois, lorsqu’elle est en bon état, mais se détache progressivement, il suffit de la refixer au véhicule en prenant soin de changer les rivets. On change également la plaque lorsqu’elle est griffée, rayée ou trop largement percée. De plus, si les éléments qui la constituent deviennent illisibles, il faut la changer. Si vous avez une ancienne plaque FNI (Fichier National d’Immatriculation) de structure AA-999-AA, vous pouvez la changer en cas de :

  • Demande de duplicata ;
  • Vol de la voiture ;
  • Perte de la plaque ;
  • Certificat endommagé.

Si vous êtes confronté à une usurpation de plaque, il faut procéder au remplacement sans attendre. Cependant, il est interdit de changer de plaques depuis l’avènement du nouveau système SIV.

Le cas des anciennes plaques FNI

Depuis le 15 avril 2009, il existe de nouvelles plaques SIV (Système d’Immatriculation des Véhicules) au format AA-123-BB attribué à vie. Ainsi, même en cas de changement de propriétaire ou de département, la voiture conservera sa plaque. Cependant, certains véhicules sont encore enregistrés sous la base de l’ancien fichier d’immatriculation. Dans ce cas, il est possible de conserver cette plaque jusqu’à modification effective sur carte grise. En effet, il n’y a pas de date d’expiration fixée par la loi, mais le remplacement des plaques sera achevé au 31 décembre 2020.

Dès que vous recevez votre carte grise modifiée, vous avez l’obligation de changer la plaque dans les 48 heures qui suivent. Autrement, vous êtes soumis au paiement d’une amende de 135 euros pour défaut d’immatriculation. Par ailleurs, le système SIV vous permet de modifier le département et le logo de résidence à votre guise. De plus, le changement s’opère facilement sans contrainte de résidence ou d’origine. Pour effectuer ce remplacement de votre plaque, vous pourrez vous rapprocher d’un centre auto ou commander de nouvelles plaques en ligne.

Assurance auto et changement d’immatriculation

Lorsque vous changez de plaque d’immatriculation, il faut le notifier sans délai à votre assureur auto. Cela vous permettra d’avoir un contrat à jour afin d’entrer plus vite en possession de votre carte verte. Toutefois, cela n’est pas obligatoire lorsque le changement de plaque n’a aucun effet sur les prix et les garanties de votre assurance.

Dans tous les cas, le changement de département peut modifier le risque couvert. Il peut créer une baisse ou une hausse de votre prime que votre assureur doit vous notifier. En absence d’informations, vous devez vous rapprocher de l’assureur afin de déterminer s’il faut poursuivre ou résiliez le contrat.

 

En résumé, il faut changer la plaque dès qu’elle présente des dommages qui la rendent illisible. En outre, le mieux est de changer votre plaque FNI avant 2020 pour être en règle.