Le marché de la voiture sans permis (ou quadricycle léger à moteur) connaît un réel essor ces dernières années. Il est en hausse de 6% en 2016. Mais qui sont donc ceux qui utilisent ces voiturettes et pourquoi font-il ce choix plutôt que celui d’une voiture traditionnelle ?

Les senior en zone rurale

La cible historique des voitures sans permis est les personnes âgées qui vivent à la campagne. Ces personnes n’ont souvent pas le permis de conduire ou ne souhaitent plus conduire une voiture traditionnelle, devenue trop difficile à manier pour eux.

Les jeunes de moins de 18 ans

La voiture sans permis est également très tendance chez les jeunes qui appartiennent plutôt à un milieu aisé. Il faut bien dire que ce type de véhicule reste cher. En effet, les premiers prix tournent autour de 10000 euros pour une voiture sans permis neuve. Ils représentent environ 15% du marché. Il est aujourd’hui possible de conduire ce type de véhicule dès l’âge de 14 ans ! Les adolescents peuvent donc se rendre en toute autonomie à leur collège ou leur lycée. La voiturette séduit les parents qui recherchent plus de sécurité pour leurs progénitures.

Les citadins

Autre catégorie intéressée par la voiture sans permis : les citadins ! Le plus souvent, il n’ont pas le temps ni l’envie d’ailleurs de passer leur permis et trouvent que les voiturettes sont très simples d’utilisation, très facile à manier et surtout très pratiques de par leur petite taille qui leur permet de se garer partout (ou presque!) en ville. Un réel avantage quand on sait que les places de stationnement se font de plus en plus rares et sont de plus en plus petites et étroites. surtout dans les grandes villes comme Paris.

Tous ceux qui ont perdu leur permis de conduire

Mais aujourd’hui une très grande majorité des conducteurs de voiture sans permis sont des personnes qui se sont vues retirer leur permis de conduire suite à une annulation ou une suspension administrative ou judiciaire. Conséquence d’une infraction grave au Code de la route ou d’une perte de points sur leur papier rose. Ces personnes ont besoin de continuer à se rendre à leur travail et trouvent en la voiture sans permis la solution idéale.

La voiture sans permis est devenue une voiture comme les autres même si son usage est limité. Il est par exemple interdit d’emprunter une voie rapide ou un autoroute avec ce type de véhicule, ce qui est tout à fait logique puisque leur vitesse est limité à 45km/h.