Tout propriétaire d’une entreprise commerciale ou ceux qui veulent bâtir leurs propres sociétés doivent connaître ce qu’est le kbis ou l’extrait kbis. Il s’agit d’un document indispensable et obligatoire pour toutes les activités d’une société.

Le kbis : c’est quoi ?

Quelle que ce soit l’activité entreprise par une société commerciale, ouverture d’un compte en banque, achat ou vente, on lui demandera toujours son kbis. On se réfère là à l’un de ces documents administratifs attestant l’existence juridique de l’entreprise. Certes, en tant que personne physique ou morale, s’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés est indispensable lorsqu’on veut bâtir une société. Sont alors conviées à s’inscrire à ce registre, toutes les entreprises civiles ou commerciales. Par ailleurs, ce document contient les informations essentielles concernant la société. Par exemple, le nom de greffe d’immatriculation, la raison sociale, le sigle, l’enseigne, le numéro d’identification, la forme juridique (SARL, SA, GIE, SCI), etc.

Le kbis : comment l’obtenir ?

Il faut noter de prime abord que le kbis ne s’obtient pas gratuitement. Un coût est attribué à cette opération. Toutefois, pour facilité la demande, on peut bien se renseigner sur des sites spécialisés pour cela. Par ailleurs, on peut faire la demande en s’adressant directement au greffe du tribunal de commerce dans lequel est inscrite la société. Ce dernier pourra en délivrer trois exemplaires au minimum après avoir fourni l’immatriculation de la société. Sinon, pour ne pas faire le déplacement, une autre possibilité est de s’adresser à des sites spécialisés en ligne. Mais, pour certaines sociétés ayant leur siège social en Alsace, Moselle ou en Guyane, cela ne pourra pas être possible. Il importe donc de se déplacer et de se munir de quelques éléments, à savoir la dénomination sociale, le sigle ou le nom de la société et le numéro Siren. Dans tous les cas, l’obtention du document reste payante.