Un bon coordinateur de sécurité cherchera toujours à minimiser les risques et à prévenir les accidents éventuels.

La construction est considérée comme une activité à haut risque, c’est pourquoi les exigences de sécurité sont très élevées, tout comme le taux d’accidents. Par conséquent, la sécurité au travail sur les chantiers de construction est de plus en plus considérée comme un facteur qui différencie les constructeurs et contribue à améliorer la productivité des travailleurs.

Les réglementations nationales exigent que chaque entreprise dispose d’un système de gestion de la sécurité au travail et ce plan désigne un responsable ou un coordinateur de la sécurité sur le site. Ce dernier doit : contrôler, superviser, former et organiser l’ensemble des travailleurs et des sous-traitants en matière de sécurité du travail et de sécurité industrielle.

Quelles sont les fonctions du Responsable de la sécurité ?

La fonction première du responsable de sécurité est d’empêcher le personnel d’être impliqué dans un accident. Avec certaines actions spécifiques, les conséquences d’un accident peuvent être évitées ou minimisées :

• Mise en place de certaines protections (filet antichute, barrière de sécurité chantier rigide sur les bords, ligne de vie…)

• Planification de réunions quotidiennes sur la sécurité

• Nommer du personnel sur place pour aider à la supervision de la sécurité

• Effectuer des rondes quotidiennes et des contrôles des conditions de travail (utiliser des check lists)

• Vérifier que chaque travailleur fait bon usage de son équipement de protection individuelle

• Appliquer le Règlement sur la sécurité au travail

• Tenir les registres exigés par les règlements locaux

• Impliquer le personnel dans les questions de sécurité et faire en sorte qu’il se sente en sécurité

Quelles sont les principales causes d’accidents sur les chantiers de construction ?

Chaque chantier de construction est constante évolution. Face à cela, les risques de chutes, de coups … sont innombrables. De plus, les ouvriers travailles avec plusieurs éléments : chimiques, mécaniques et lourds qui peuvent leur tomber dessus.

La grande majorité des travailleurs de l’industrie de la construction sont conscients de ces risques et dangers qui existent sur leur lieu de travail et pourtant les accidents continuent. Les facteurs qui peuvent engendrer les accidents sont nombreux.

• L’excès de confiance

« Je le fais depuis des années et rien ne m’est arrivé » telle est la réponse classique lorsqu’on attire l’attention sur un chantier de construction.

• Le temps

« C’est juste pour un petit moment » est une autre réponse typique lorsqu’on demande « Pourquoi ne travaillez-vous pas avec votre harnais et pourquoi avez-vous enlevé votre casque de protection ? ». Les accidents se produisent en une fraction de seconde et il arrivera à un moment où les normes de sécurité ne sont pas respectées.

• La productivité

Productivité et sécurité doivent aller de pair, jamais l’une sans l’autre. Maintenant, s’il y a un accident, il y aura plusieurs aspects qui affecteront la productivité des ouvriers : le chantier va se stopper pendant un moment ; les autres travailleurs feront leur travail plus lentement, parce qu’ils auront peur ou s’inquiéteront pour la personne blessée ; un travailleur a été perdu et il faudra embaucher un remplaçant qui ne sera pas aussi performant que celui qui a de l’expérience, etc…

À ne pas oublier : Rappelez-vous que la sécurité est l’affaire de tous et que chacun doit prendre soin de soi lors des situations de risque ou de danger imminent, car le coordinateur de sécurité ne peut pas s’occuper de tout le personnel, mais doit s’assurer que toutes les mesures possibles et nécessaires sont prises pour que les accidents ne se produisent pas sur le chantier.