27 juillet 2021

Le placement immobilier, SCPI

La Société Civile de Placement Immobilier est un mode d’investissement utilisé pour la diversification des patrimoines. Grâce à son placement, l’investisseur obtient des parts sociales de la SCPI et devient associé. Il reçoit alors des dividendes issus des loyers des actifs immobiliers. Ce type d’investissement est ouvert au public vu que le minimum de placement est en général très bas. La SCPI est simple et rassurée. Elle offre plusieurs choix selon le besoin des investisseurs, il y a les SCPI de rendements, les SCPI fiscales et les SCPI des plus-values.

 

Les Besoins de gestion

 

La gestion des actifs immobiliers est effectuée par la société de gestion. Avant, les SCPI ne peuvent mettre en location qu’un seul bâtiment, mais cette règle a changé depuis l’année 2013. Pour les besoins de gestion, les SCPI peuvent faire des travaux d’améliorations, des travaux d’agrandissement, des travaux de reconstruction, elles peuvent acquérir des équipements ou faire les installations qui sont utiles à l’utilisation des immeubles, et enfin à des cessions. Il est à préciser que les ressources affectées pour les travaux d’agrandissement et les travaux de reconstruction sont limités. Les travaux d’améliorations sont faits pour renforcer la relation avec les locataires et c’est la société de gestion qui s’occupe de la gestion du patrimoine. Cette entreprise gère alors divers types d’immobilier et elle se charge également de la perception des loyers auprès de nombreux locataires. Les revenus de la SCPI sont distribués aux associés de façon régulière, soit tous les mois, soit par trimestre ou encore par semestre.

 

Les deux formes juridiques de SCPI

 

La gestion de la SCPI est confiée à un professionnel qui est la société de gestion. Cette entreprise doit être agréée par l’autorité des marchés financiers avant de pouvoir accomplir cette activité. Les SCPI élargissent leurs investissements jusqu’en Europe, et ils deviennent des investissements immobiliers le plus recherché sur le marché. Connaître le statut est indispensable avant faire des placements en immobilier. En effet, il y a 2 formes juridiques de SCPI : une SCPI à capital fixe et une SCPI à capital variable. La société de gestion fixe dès le début le montant plafond de la capitalisation d’une SCPI à capital fixe dans le statut, de ce fait, pour souscrire à ce type de SCPI, il faut attendre l’augmentation du capital qui est l’émission des nouvelles parts ou attendre qu’un des associés vende ses parts. Contrairement à la SCPI à capital fixe, l’investisseur peut souscrire à des parts de SCPI à capital variable à tout moment.