Vous avez probablement déjà entendu parler des avantages de la pensée positive. Les recherches suggèrent que les penseurs positifs ont une meilleure capacité à gérer le stress, un système immunitaire plus fort et un risque plus faible de maladie cardiovasculaire.

Bien que n’étant pas une panacée pour la santé, adopter une vision optimiste plutôt que de ruminer des pensées négatives peut être bénéfique pour votre bien-être mental.

Alors, que pouvez-vous faire pour devenir un penseur plus positif?

Certaines stratégies courantes impliquent d’apprendre à identifier les pensées négatives et à les remplacer par des pensées plus positives. Bien que cela puisse prendre du temps, vous pouvez éventuellement constater que peu à peu, la pensée positive commence à devenir plus naturelle

  1. Évitez les dialogues internes négatifs : La petite voix intérieure

Les dialogues internes sont les choses que vous vous dites mentalement. Votre esprit analyse votre comportement, votre façon d’interagir avec le monde qui vous entoure. Si votre discours intérieur est centré sur des pensées négatives, votre estime de soi peut en souffrir.

Alors, que pouvez-vous faire pour lutter contre ce schéma négatif d’auto-conversation? Une façon de casser le schéma est de commencer à remarquer quand vous avez ces idées négatives et à travailler ensuite activement pour les changer. Lorsque vous avez  des pensées critiques sur vous-même, prenez un moment pour faire une pause et réévaluer.

Faire attention à votre conversation personnelle est un excellent point de départ lorsque vous essayez de penser de manière plus positive.

Si vous remarquez que vous avez tendance à avoir des discours négatifs, vous pouvez commencer à chercher des moyens de modifier vos schémas de pensée et de reconfigurer les interprétations de vos propres comportements.

Les experts en gestion du stress, ont d’excellents conseils sur la manière de transformer un discours intérieur négatif en discours personnel positif. Ils conseillent aux apprenants  de commencer à noter leurs schémas de pensée et à s’occuper ensuite à les changer par des comportements plus positifs.

Lorsque vous vous trouvez engagé dans des pensées négatives, faites un  “arrêt”.  Cela peut aider à casser le modèle.

  1. Essayez par l’humour

Il peut être difficile de rester optimiste quand il y a peu d’humour ou d’insouciance dans votre vie. Même lorsque vous faites face à des défis, il est important de rester ouvert au rire et au plaisir. Parfois, le simple fait de reconnaître le potentiel d’humour d’une situation difficile peut réduire le stress et éclairer votre perspective. Rechercher des sources d’humour et d’inspiration comme regarder un film drôle,  lire des blagues en ligne ou parcourir un site de citation de bonheur peut aider à se focaliser sur des pensées positives.

  1. Cultiver l’optimisme

Apprendre à penser positivement, c’est comme renforcer un muscle; plus vous l’utilisez, plus il deviendra puissant. Les chercheurs pensent que votre style d’explication ou votre façon d’expliquer les événements sont liés au fait que vous soyez un optimiste ou un pessimiste.

Les optimistes ont tendance à avoir un style explicatif positif. Si vous reconnaissez les bonnes choses qui se produisent en fonction de vos compétences et de vos efforts, alors vous êtes probablement optimiste. Les pessimistes, par contre, ont généralement un style d’attribution négatif. Si vous attribuez ces bons événements à des forces extérieures, vous avez probablement une façon de penser plus pessimiste.

Les mêmes principes s’appliquent à la manière dont vous expliquez les événements négatifs.

Les optimistes ont tendance à considérer les événements négatifs ou malheureux comme des incidents isolés qui échappent à leur contrôle, tandis que les pessimistes considèrent ces événements comme des événements courants et se blâment souvent.

En prenant un moment pour analyser l’événement et en vous assurant de vous accorder le crédit que vous méritez pour de bonnes choses, sans vous culpabiliser pour des choses hors de votre contrôle, vous pouvez commencer à devenir plus optimiste.

  1. Continuez à travailler dessus.

Il n’y a pas d’interrupteur «marche-arrêt» pour la pensée positive. Même si vous êtes optimiste par nature, la pensée positive peut avoir du mal à faire face aux situations difficiles. Comme pour tout objectif, l’important est d’insister sur le long terme.

Même si vous vous attardez sur des pensées négatives, vous pouvez rechercher des moyens de minimiser les discours négatifs et de cultiver une perspective plus optimiste.

Apprendre à penser positif

Enfin, n’ayez pas peur de demander de l’aide à vos amis et à votre famille. Lorsque vous commencez à penser négativement, appelez un ami ou un membre de la famille sur lequel vous pouvez compter pour recevoir des encouragements et des réactions positifs. N’oubliez pas que pour penser positivement, vous devez vous investir de l’énergie dans des choses que vous aimez et s’entourer de personnes optimistes se sont les principales  moyens d’encourager la pensée positive dans votre vie.