Nous vivons en 2019 un siècle marqué par une hausse considérable de l’utilisation des modes de communication (appels téléphoniques, réseaux sociaux, email, SMS…) nous permettant de véhiculer une information. Parmi ces modes de communication, les courriels électroniques sont les plus privilégiés par les entreprises.

Ce mode de communication qui n’est pas sans méfaits malgré les avantages pratiques qu’il procure (la traçabilité en l’occurrence), est exposé à des risques auxquels les utilisateurs doivent se prémunir. Différentes méthodes de protection sont préconisées, mais la protection la plus efficace et reconnu à ce jour reste l’anti-spam Altospam.

Vulnérabilité d’un courriel électronique sans anti-spam efficace.

Chaque année, de nouvelles menaces relatives à la sécurité informatique sont détectées et les techniques de distribution de ces dernières deviennent très sophistiquées. Les malfaiteurs qui se cachent derrière leurs ordinateurs, se sont rendus compte que la messagerie électronique est de plus en plus plébiscitée au sein du milieu professionnel et ou privées et se livrent à des attaques sans merci.

Selon des recherches, environ 4 milliards de personnes se transmettent des informations au travers la messagerie électronique ; ce qui offre une bonne occasion aux malfaiteurs : gagner plus en un temps record. Ces cybercriminels se sont rendus aussi compte que, de toute la chaîne de sécurité informatique, la messagerie électronique demeure le maillon le plus faible à même de leur permettre de subtiliser une mine d’informations des sociétés ainsi que les informations privées (mot de passe, numéro de carte bancaire, …) de ceux ou celles qui succombent à leurs sévices.

Outre le phishing (le hameçonnage) et le hoax ou canular informatique, le spam ou courriel indésirable (le plus connu d’entre eux d’ailleurs) reste l’une de leurs attaques les plus spécifiques auxquelles ils font recours. Le spam est en général un message publicitaire qui s’introduit intempestivement dans un émail et est envoyé de façon automatique. Il s’avère donc urgent d’opter pour une protection avec un anti-spam Altospam.

L’indispensable logiciel anti-spam Altospam, pour contrer les cybercriminels opérant par emails.

Face à la sévérité des attaques opérées par voie électronique par les cybercriminels, plusieurs méthodes de protection sont en vogue. Ainsi, certaines méthodes préconisent une grande vigilance des utilisateurs (toujours vérifier les adresses des courriels et de leurs expéditeurs, le contenu des messages…). Nonobstant la perte du temps qu’engendre ces méthodes inadaptées et souvent vaines, les techniques sournoises développées par les cybercriminels doivent être bloquées au travers des dispositions très grandes.

Et à ce jour, l’anti-spam Altospam reste le logiciel de référence en matière de lutte contre les courriels indésirables. Altospam est plusqu’un filtre anti-spam ; c’est un performant anti-virus, reconnu et éprouvé qui apporte la protection la plus haute à la messagerie électronique. Ce logiciel doté de filtres, bloque les courriels dangereux pour ne renvoyer au récepteur que des messages attendus. Cela s’effectue grâce à un assemble de technologies anti-spam (16 anti-spam) et d’anti-virus. Simple à utiliser, il soulage le réseau et améliore les performances de ce dernier.