Rien que le nom de cette œuvre d’art repousse les novices en matière de peinture. Toutefois, la beauté d’une œuvre d’art abstrait réside justement dans le fait qu’elle ne représente rien. Ainsi, en n’essayant pas d’identifier ce qui est représenté sur la toile ou le tableau, on a le temps de se focaliser sur la beauté des couleurs et des formes. Voici quelques informations à connaître pour lire une œuvre d’art abstrait.

Comment aborder une telle œuvre d’art ?

Pour mieux comprendre une toile peinte par un peintre abstrait, il faut oublier l’expression et se focaliser sur l’impression. En effet, une œuvre abstraite met en avant les vibrations de la lumière, les reflets ou encore ses effets sur la couleur et les formes. Cette forme d’art était incomprise en début du 20e siècle raison pour laquelle des maîtres peintres comme Renoir, Monet, Sisley, Degas ou encore Cézanne ont été expulsés de l’académique Salon des Artistes français à Paris. On leur reprochait de peindre mal, car ils ne respectaient rien de ce qui était considéré comme de la peinture à l’époque. Or, pour aborder une œuvre d’art abstraite, il ne faut pas essayer de comprendre ce qui est représenté, car une telle œuvre ne représente pas. Il faut apprécier l’esthétique qui se dégage de ce qui est peint. Bref,  il faut intégrer un univers mental et trouver la spécificité de l’œuvre ; celle qui conditionne sa beauté. Les peintres abstraits nous diront que nous pouvons trouver dans leurs œuvres tout ce que nous cherchons.

Comprendre les déclinaisons de l’abstraction

Pour réaliser une peinture abstraite, il ne suffit pas de gribouiller sur une toile ou un tableau. Il existe quatre déclinaisons de l’abstraction et le peintre doit choisir l’une d’entre elles. La première se rapporte à l’abstraction géométrique. Cette dernière permet d’obtenir une œuvre mettant en scène des formes géométriques. De ces formes se dégage une impression de calme, de bien-être, d’aboutissement… Parfois, on constate le vide et la nullité dans une œuvre abstraite répondant à l’abstraction géométrique.

Après l’abstraction géométrique, on a l’abstraction lyrique, une technique qui ne repose sur aucune loi. Le peintre se laisse emporter par son inspiration et dessine des figures exprimant des émotions, des sentiments… Cette forme d’abstraction donne lieu à quelque chose de très profond dans les œuvres d’art.  Outre l’abstraction géométrique et l’abstraction lyrique, le peintre abstrait peut également exploiter l’art minimaliste et l’abstraction décorative. Le premier désigne une approche formelle de l’art plastique tandis que la seconde se focalise sur le côté décoratif de l’art.