18 juin 2021

L’invasion des ennemis jurés

Des questions suffisent aux pharmaciens pour de diriger les personnes susceptibles d’avoir des maladies cardiovasculaires vers leurs médecins traitants. Une campagne de sensibilisation sera menée en coopération avec les pharmaciens en mai pour sensibiliser ces affections qui tuent 31.000 Belges par an. Ces maladies concernant le cœur et la circulation sanguine touchent surtout les personnes de petite taille. Les chercheurs britanniques l’affirment à partir d’une recherche génétique étendue publiée le 15 avril 2015 aux États-Unis. Les pays occidentaux les surnomment « maladies coronariennes » qui sont responsables des infarctus. Les ouvriers et les personnes exposées à certaines pollutions sont les plus touchés. L’obésité est également un des facteurs causant ces affections. L’Organisation mondiale de la santé affirme que le 1/3 des décès dans le monde est causé par celle-ci.

cp (2)Le tabac est un traitre

L’insuffisance coronarienne est la maladie des artères qui vascularisent le cœur. Elle se manifeste par une ischémie myocardique et des douleurs thoraciques. Les muscles cardiaques ne reçoivent pas assez de sang. Le tabagisme est une des causes. En France, sur les 5800 décès attribués au tabagisme passif, les 60% sont des décès cardiovasculaires par accident vasculaire cérébral. La façon d’éviter de fumer c’est substituer les nicotines par du Zyban ou du Champix. Ou c’est seulement un médecin qui indiquera quel médicament est le mieux dans chaque cas.

Accros au Sport

Pour garder un cœur en bonne santé, assurance de crédit maladie cardio vasculaire est préférable d’adopter des saines habitudes de vie. Les jeunes ont moins de risque de choper la maladie cardiovasculaire de par la baisse de leur tension artérielle et leur taux de cholestérol. De plus, ils ne fument pas et n’ont pas de diabète ni d’antécédents de crise cardiaque. Le régime prescrit par les cardiologues est indispensable pour éviter l’augmentation du cholestérol. Le Plan national de nutrition qui est mis en place en France incite les jeunes et leurs parents de ne plus s’accrocher à la télé, aux PC ou console.