Obligatoire pour tous véhicules de plus de 4 ans de mise en circulation, le contrôle technique n’est pas seulement utile pour éviter les amendes des autorités, il est également nécessaire pour préserver la sécurité des usagers de la route ainsi que l’environnement. Voici quelques raisons importantes de ne pas le négliger.

Optimisation de la sécurité routière avec le contrôle technique

Il faut savoir qu’à part l’alcoolémie, la vitesse et les causes météorologiques, environ 20% des accidents mortels sur la route sont causés par des défauts techniques du véhicule. Rouler avec une voiture présentant une défaillance plus ou moins grave augmente les risques d’accident.

Le contrôle technique participe pleinement à l’amélioration de la sécurité non seulement pour l’automobiliste, mais surtout pour les usagers de la route. La première vérification des points importants d’une automobile doit être réalisée à partir de sa 4ème année de mise en circulation et doit ensuite être effectuée tous les 2 ans.

En effet, cet examen vise à immobiliser toutes voitures comportant des défaillances qui peuvent entraver la sécurité de tout le monde et à prévenir tous dysfonctionnements mécaniques et techniques. Il faut savoir qu’il concerne tous les véhicules utilitaires ayant un poids de moins de 3,5T ainsi que les voitures de tourisme.

Le contrôle technique, pour préserver l’environnement et la santé de tous

A part le fait d’assurer la sécurité, le contrôle technique a également pour objectif de réduire la pollution de l’environnement. Le véhicule est soumis à un examen visant à vérifier son niveau de pollution. S’il excède le barème mis en place (0,2% à 4,5% pour les véhicules à essence en fonction des dates de sorties et de 1,5 M-1 à 3,5 M-1 pour le diesel avec ou sans turbo, selon l’année de sortie), la voiture doit subir une remise en état.

La norme antipollution ne doit pas être dépassée pour éviter une contre-visite, surtout pour les voitures utilitaires légères qui sont obligatoirement soumises à ce test. A savoir que sur les 133 points de vérification, 123 points peuvent être sources de mention défavorable pour la voiture.

Il faut noter que le réglage anti-pollution consiste souvent à vérifier les bougies, le filtre à essence et le filtre à air ainsi que la vidange. Cela réduit considérablement la consommation de carburant et l’émission de polluants par la voiture.

Si une réparation ou une vérification complète s’impose, il est essentiel de faire vérifier l’allumage, la pompe d’injection ou la carburation par un garagiste professionnel.

Le contrôle technique avant la vente du véhicule

Avant de revendre une voiture, le propriétaire est dans l’obligation de la faire contrôler techniquement, sa dernière vérification doit être réalisée au plus tôt 6 mois avant la revente. La date du contrôle technique doit d’ailleurs être prouvée à l’acquéreur à l’aide d’un justificatif signé par le contrôleur lui-même.

A savoir qu’en cas de défaillance mécanique lors du contrôle, le propriétaire n’est pas dans l’obligation de réaliser une contre-visite s’il fait volontairement l’examen. Par contre, s’il le réalise de manière biannuelle, il n’a pas droit à un timbre sous  une vignette en cas de défaut.

Un contrôle technique doit être assuré par un centre auto professionnel pour que le possesseur ou l’acheteur puisse connaître la valeur réelle et transparente du véhicule avant de finaliser la vente entres les deux parties.