24 juillet 2021

Les garanties en crédit

Pour qu’une institution financière puisse vous octroyer un crédit. Il faut qu’elle ait une garantie du remboursement de la somme empruntée. En général, ce ne sont pas les banques qui accordent directement de l’argent aux emprunteurs, cette transaction se fait par le biais des fonds qui ne leur appartiennent pas. Il se doit d’être prudent à l’emprunt pour ne pas faire face à une situation défavorable. La banque veut avoir une garantie du crédit qu’elle accorde à ses clients. Elle peut s’agir d’un cautionnement, un nantissement, une hypothèque, et un privilège.

Le cautionnement

bon créancierLe cautionnement est une somme d’argent ou un engagement contractuel. C’est une garantie faite par un tiers, cette personne ou cette organisation payera en cas d’impossibilité d’honorer les obligations. Celle-ci est appelée caution. Une caution est une solution pour le débiteur si la personne n’a pas la situation financière requise pour avoir le crédit voulu.
Le nantissement
Le nantissement est une garantie que le débiteur donne un bien meuble corporel au créancier ou à la banque en cas du non-respect du contrat. Le nantissement concerne le nantissement de fonds de commerce, le nantissement de titres et le nantissement de contrats d’assurance-vie. Le propriétaire par rapport à un nantissement de commerce va conserver le droit de gérer son entreprise, cependant, il ne peut la vendre sans l’accord du créancier, en d’autres termes, de la banque.

Une hypothèque

Une hypothèque est garantie que prend un prêteur sur un bien immobilier poursomme d'argent lequel il a consenti un crédit. Au cas où le débiteur ne pourrait rembourser la somme qu’il a empruntée, le créancier a le droit de saisir le bien hypothéqué et le vendre. En résumé, le créancier a des droits légaux et judiciaires sur les biens hypothéqués.

Un privilège

Le privilège est une garantie à laquelle le créancier peut disposer d’une partie ou de la totalité du patrimoine du débiteur. C’est un droit de préférence qui confère au titulaire de la créance privilégiée, un classement avantageux suivant le rang accordé par la loi à sa créance. Celui-ci concerne le bien meuble comme les fonds de commerce ou bien, un bien immeuble comme un terrain, une maison, etc.