19 juin 2021

Les formules d’achat d’un distributeur automatique

L’acquisition d’un distributeur automatique doit être bien réfléchie avant de sauter le pas. En effet, cette machine existe sous diverses formes et avec diverses capacités. Selon les besoins et l’usage requis, le choix se fera selon différents critères.

Les critères à prendre en compte :

La taille de l’entreprise ou de la cible : c’est le premier élément à analyser. Une cp2entreprise de 20 à 30 personnes n’aura pas besoin d’un distributeur automatique de très grande capacité comme les sociétés de 100 à 200 personnes par exemple.

Les produits à mettre en vitrine : ceux-ci doivent être considérés en fonction des besoins et il est donc utile de faire une petite étude de marché pour savoir quels produits sont les plus demandés avant de procéder à l’acquisition de la machine de boissons fraîches ou chaudes.

La fixation du prix des produits : Cet autre aspect est à ne pas négliger, il faut savoir à combien vendre les produits. Si le distributeur est posé au sein de l’entreprise, les prix doivent être abordables. Dans les autres cas, il faut s’assurer d’un profit éventuel pour que la machine soit rentable.

Les formules d’achat

Une fois ces critères définis il convient de choisir la formule la plus adéquate à ses besoins.

L’achat en autogestion : Il consiste à acheter le distributeur et à l’approvisionner en interne. cp2-1Tout est géré depuis l’acquisition, jusqu’à la vente des produits. Les bénéfices tirés de l’appareil permettent de garder les profits. C’est une option qui peut être envisagée pour les épiceries par exemple.

Le dépôt gratuit : Ici, les distributeurs sont réapprovisionnés et gérés au niveau de la maintenance par leurs fournisseurs. Ils gardent alors les profits réalisés. Cette solution est la plus simple pour les grandes entreprises ou pour toutes celles qui ne désirent pas s’occuper de l’approvisionnement et de la maintenance. Bien entendu, aucun profit n’est réalisé.