Quelle est la différence entre les encres test, et les encres utilisées en imprimeries? La réponse est toute simple…

Pour mesurer la tension de surface d’un matériau, on emploie très généralement des encres test. C’est notamment le cas quand on utilise des matériaux comme le plastique, le verre et même divers matériaux recyclés ou composite. En somme, les encres tests sont d’excellents outils de mesure de la tension de surface, car elles permettent d’avoir l’assurance que la production lancée est de qualité. Dans le même temps, il existe en imprimerie une grande diversité d’encres utilisées dans les impressions.
Que faut-il savoir à propos de chacune de ces encres ?

Pour les tests

Pour effectuer des tests sur un matériau, il est possible d’avoir recours à une grande diversité d’encres. Ainsi en premier lieu et le plus souvent, on utilise les encres test. Ce sont des liquides pourvus d’une tension de surface spécifique, et livrées dans des bouteilles. Ils ont une plage standard comprise entre 28 et 56mN/m. Leurs caractéristiques sont les suivantes :
•    Couleur : bleu
•    Utilisation : application facile
•    Mesure rapide : avec précision élevée
•    Bonne lisibilité sur des matériaux rugueux ou sombres
En dehors des encres test qui sont assez connues, il est également possible de recourir aux stylos test. Ils contiennent des liquides de tension de surface définie. Leur jeu est compris entre 30 et 44 mN/m ou de 38 à 44mN/m. tout comme les encres test, elles possèdent aussi leurs propres caractéristiques :
•    Couleur : rouge
•    Utilisation : application facile
•    Mesure rapide avec précision élevée
•    Faible consommation de liquide d’essai
•    Pas de risque de renversement

Les encres d’imprimerie

Dans les encres utilisées en imprimerie, ou retrouve surtout deux constituants principaux. En premier lieu, c’est le pigment qui est une matière solide, responsable de la couleur. Vient ensuite la partie fluide qui sert de véhicule, souvent visqueuse ou pâteuse. C’est le liant ou le solvant, auquel on incorpore de manière intime le pigment. Quand aux pigments, ce sont des colorants minéraux qui se présentent sous forme de poudre fine de différentes colorations. C’est après les processus de cuisson, broyage et mélange, qu’on peut considérer un test d’encre comme finalisé.
La grande majorité des encres ordinaires, est surtout composée des encres grasses. Elles contiennent des huiles ou des vernis à base d’huile, mais des vernis synthétiques sont utilisés à la place de nos jours. Pour ce qui est des encres utilisées en héliogravure par exemple, leur très grande fluidité est d’une grande aide pour s’insérer au plus profond dans la gravure. Les conditions d’emploi sont ainsi améliorées, au moyen des encres à séchage rapide.
Au final, il faudra retenir qu’il existe une grande diversité d’encres dans le domaine de l’impression. En premier lieu, on retrouve les encres test pour déterminer la tension de surface d’un matériau. Ce n’est qu’après cette mesure, qu’il sera ensuite possible de passer à l’impression proprement dite sur le matériau. C’est donc à ce moment qu’on a recours, aux encres d’imprimerie.