Les astuces pour entretenir efficacement son Katana


Les katanas sont des armes japonaises qui se distinguent des armes européennes. En effet, ces dernières étaient souvent lourdes et solides. Les épées visaient surtout à heurter les solides armures de l’adversaire. Cependant, le sabre japonais était spécialement conçu pour être la plus tranchante possible. Le katana est aussi une arme design et artistique. Aujourd’hui, il existe de nombreux modèles de katanas sur le marché.


Les critères de choix des katanas

A l’origine, le katana était le symbole de la caste des samouraïs et guerriers du Japon médiéval. Ce sabre se distingue par sa lame extrêmement coupante. Il servait à réaliser des coupes très précises lors des spectacles et démonstrations dans la pratique de kung fu et arts martiaux. Mais aujourd’hui, il n’est plus réservé exclusivement au combat et entraînement sur les dojos. Le katana est désormais réparti en trois grandes catégories.

Tout d’abord, on peut opter pour les katanas forgés qui sont des katanas aiguisés . Leur fabrication doit prendre en compte plusieurs éléments techniques, notamment les matériaux de fabrication et le type de forge. La majorité des katanas et Wakizashi modernes sont réalisés avec des aciers MARU. Ces katanas forgés, authentiques et aiguisés sont idéaux pour pratiquer le Batt?d?, le ninjutsu et le Iaïdo.

Ensuite, il y a le Iaïto qui est un katana d’entraînement spécifique à la pratique du Iaïdo. Toutefois, ce sabre n’est pas aiguisé. Il vise uniquement à bien exécuter les mouvements en Iaïdo. C’est une discipline complexe où le pratiquant doit effectuer plusieurs mouvements précis et perfectionnés. Il aussi important de se focaliser sur une influence zen dit démarche spirituelle. Les lames des Iaïto peuvent être faites en acier inoxydable, acier carbone ou en alliage d’aluminium.

Enfin, on retrouve les katanas de décorations qui ne sont pas coupants. Ils sont utilisés en tant qu’objet de collection pour les fanatiques de jeux vidéo, mangas et les armes japonaises. Néanmoins, il reste un accessoire décoratif rendant l’intérieur unique. Il convient juste de savoir qu’il est fortement déconseillé d’utiliser ces sabres de décoration lors d’un entraînement. Il est très dangereux de les utiliser comme arme de combat.

Guide pour bien entretenir son katana

Quel que soit l’usage d’un katana, son entretien ne doit pas être négligé. Il faut surtout porter une attention particulière à la lame. Les lames japonaises sont très sensibles à l’oxydation et à la corrosion. Le nettoyage doit donc être effectué régulièrement pour éviter les points de rouille. Pour faciliter l’entretien de la lame, il vaut mieux se munir d’un kit de nettoyage. Celui-ci se compose souvent d’huile particulière pour protéger la lame contre la rouille. On utilise souvent l’huile de Choji. L’huile peut être appliquée avec un mouchoir en papier ou un simple morceau de tissu. Seulement, il est plus recommandé d’utiliser un papier de riz très fin comme le Nugui. Pour le polissage de la lame, il faut miser sur la balle de poudre Uchiko. La poudre en question dispose d’une caractéristique très douce. Elle ne risque pas de provoquer des rayures au sabre. A noter que si le polissage est réalisé correctement, on est sûr d’éliminer les taches de rouille et on restaure le tranchant.