Visiter l’Ouest américain est le rêve de nombreuses personnes, notamment ceux qui ont passé leur enfance devant des films westerns. Et la voiture reste la plus belle façon pour partir à la conquête de cette région. Pour cela, les lunettes de soleil, la bouteille d’eau et l’appareil photo seront les meilleurs alliés des aventuriers, car le voyage risque d’être long, mais riche en souvenirs.

Préparer son voyage : les formalités à régler


Un road trip dans le Far West est la meilleure façon de revivre les scènes cultes de ses films préférés. Mais cette fois-ci, on sera l’acteur de sa propre histoire. Toutefois, avant de partir, il faut se renseigner sur les conditions d’accès aux États-Unis. En effet, les formalités à régler dépendent de nombreux critères. Cependant, si le voyageur est originaire de l’un des pays membres de l’union européenne, les démarches sont plus simples. Les Français, les Belges ou encore les Suisses sont en effet éligibles au programme d’exemption de visa. Ainsi, il ne sera pas nécessaire d’entamer une longue procédure pour acquérir cette pièce. Par contre, la présentation d’un visa USA ESTA est obligatoire. Cette autorisation de voyage s’obtient uniquement sur internet. L’intéressé doit se connecter sur un site prévu à cet effet et remplir un formulaire en ligne. La formalité est payante. Elle doit être effectuée au moins 72 heures avant la date du départ. Si aucun problème n’a été constaté par les autorités américaines, l’ESTA sera remis par courrier électronique et elle aura une validité de deux ans. Le voyageur pourra passer des vacances aux États-Unis pendant trois mois au maximum.

Le Far West et ses particularités

Pour découvrir le Far West dans les meilleures façons qui soient, il faut organiser un road trip. En effet, la route est déjà une carte postale en soi. D’ailleurs, avant d’aller d’un État à un autre, il est recommandé de s’arrêter en chemin pour admirer les majestueux paysages qui ont fait la gloire des westerns de John Ford. Ce n’est qu’après qu’on larguera les amarres vers sa destination. Première du classement, L’Utah est un territoire à ne pas manquer ne serait-ce que pour le Parc national de Bryce Canyon. On y contemple un amphithéâtre minéral au fond duquel se dressent des pitons de pierres roses, des arches et des colonnes. Le Nevada et l’Arizona constitueront la prochaine étape du périple avant de rejoindre la Californie et ses villes colorées. Et si Miami est la capitale du surf, Los Angeles est celle du cinéma où Universal Studios Hollywood rend particulièrement hommage à cette activité. Floride, quant à elle, est le centre mondial des loisirs. C’est un univers à part entière où se tutoient Disneyland, SeaWorld, Magic Kingdom Park ou encore Universal Orlando Resort.