De l’aéronautique au nucléaire, nombre de secteurs industriels ont des besoins spécifiques pour mener à bien leur activité. Cela passe notamment par la nécessité d’obtenir des pièces d’une grande précision pour optimiser la sécurité et les performances d’un site ou d’un système. Parmi les techniques employées, la découpe industrielle au laser métal se révèle particulièrement efficace.

Le principe et le fonctionnement de la découpe laser

Comme son nom l’indique, la découpe laser emploie un laser pour couper et confectionner des pièces selon des dimensions et des exigences particulières. Le principe consiste à concentrer un maximum d’énergie sur un minimum de surface. L’utilisation du procédé convient aussi bien pour de petits éléments que pour des pièces de grande taille. Qu’il soit continu ou pulsé, le laser offre un degré de précision exceptionnelle. La propreté et la netteté de la découpe font partie de ses avantages, tout comme un rendement optimal lors de la phase de production.

Un champ d’action varié pour employer la découpe au laser

Pour des raisons de coût et de qualité, la découpe industrielle au laser métal est privilégiée pour la fabrication de pièces en laiton, titane, aluminium, acier et bronze. En fonction de l’épaisseur des matériaux (de 0,2 à 12 mm), la source du laser diffère. Il peut s’agir d’azote, d’oxygène ou éventuellement d’air comprimé pour obtenir le résultat escompté. La disparité des possibilités permet ainsi de confectionner des prototypes, mais aussi des éléments en grande série pour toute sorte d’industries. Le processus entre en ligne de compte pour l’élaboration de certaines technologies de pointe, comme l’éolien.

L’importance des techniques de finition après la découpe laser

Plus économique que d’autres techniques, la découpe laser n’impose pas de frais d’outillage. La qualité du produit tient aussi à des finitions méticuleuses. En fonction des besoins évoqués, les pièces fabriquées sont dégraissées par fontaine biologique ou ultrasons. L’ébavurage est essentiel pour la netteté de la découpe. Pour une texture spécifique, la tribofinition permet de polir et de travailler la surface de la matière en dernier lieu. Ainsi, l’ensemble de ces étapes forme un processus de production optimal et modulable selon les différents projets.