18 juin 2021

Pourquoi faut-il traiter les eaux usées ?

Notre planète est principalement constituée d’eau, c’est pour cette raison qu’on l’appelle la planète bleue. L’eau qu’on utilise dans nos activités domestiques vient recharger la nappe d’eau qu’on utilise quotidiennement. Aussi le fait de rejeter de l’eau usée dans la nature pollue la nappe d’eau et aussi celle que nous utilisons dans notre cuisine. C’est pour éviter cela que le traitement des eaux usées est nécessaire.

Que contiennent les eaux usées ?

La composition des eaux usées dépend de l’usage qui en a été fait. Les eaux provenant d’une utilisation domestique comprennent par exemple des restes d’aliments, de la graisse et des détergents. Tandis que les eaux de lavage sont constituées de savon et de détergents. Enfin, les eaux qui proviennent des toilettes contiennent des matières organiques. Tous ces polluants viennent s’ajouter à l’eau que nous utilisons tous les jours s’ils ne sont pas traiter par une station d’épuration des eaux usées. L’épuration permet donc de dépolluer les eaux usées pour qu’elles soient moins nocives pour l’environnement.  Aussi, le traitement des eaux usées permet à la fois de préserver l’environnement mais aussi la santé.

Cycle de traitement des eaux usées

L’épuration d’eaux usées pour être réalisée de façon autonome ou collective. L’assainissement collectif consiste à envoyer l’eau vers une station d’épuration des eaux usées. Elle passera par plusieurs étapes d’assainissement avant d’être rejetée dans la nature. L’épuration autonome consiste à traiter les eaux sur place, cette méthode est de moins en moins utilisée de nos jours. Le cycle d’épuration de l’eau se fait en 2 étapes : le prétraitement et le traitement secondaire. Le prétraitement consiste à retirer mécaniquement les matières les plus accessibles de l’eau. Cette première phase est constituée de 3 étapes bien distinctes. Le dégrillage, le dessablage et le dégraissage. Le dégrillage permet de retirer les solides de taille moyenne et le dessablage permet d’éliminer les solides plus fins. Et comme son nom l’indique, le déshuilage consiste à enlever les matières flottantes en surface. Pour la deuxième étape, il est nécessaire de reproduire le processus naturel d’autoépuration d’eau grâce à des bactéries. Elle est réalisée en mode aérobie ou anaérobie selon la bactérie utilisée. L’eau peut ensuite être rejetée après sa désinfection.

Les eaux épurées sont généralement utilisées pour l’irrigation ou l’arrosage, elles ne sont pas potables. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de moins polluer l’eau, car bien qu’elle peut être dépolluée, on ne plus la boire une fois salie.