22 octobre 2021
enfant timide

Enfant timide : comment l’aider à se sociabiliser??

enfant timide

Chez les enfants, la timidité ne constitue pas une maladie. C’est un comportement qui correspond plus à un manque de confiance en soi. C’est normal au jeune âge. Mais, les parents doivent garantir l’éveil de leur descendance. Leur devoir consiste à accompagner son enfant pour découvrir l’ordre du monde.

Si l’enfant timide ne sort pas de sa coquille, il risque de devenir une victime de la marginalisation au sein de la société. Et cela représente un impact majeur pour son développement personnel. Afin d’éviter ce désagrément, découvrez comment aider votre enfant à se sociabiliser.

L’enfant et la société

Cette conception correspond à une interdépendance inconditionnelle. L’enfant sollicite effectivement le rapport social pour progresser dans sa vie et la société notamment sa famille a besoin de lui.

Le moyen le plus courant pour sociabiliser l’enfant siège dans les garderies. Ces dernières représentent leur premier contact avec le monde extérieur. Les crèches permettent d’introduire l’enfant dans la société. Ainsi, la place en crèche demeure une méthode efficace.

Pourtant, la problématique persiste puisqu’un service de garde se limite à 3 ans. Cet âge ne permet pas à l’enfant de se libérer complètement. Cette période sert juste à créer des liens précaires qui lui permettent de s’initier à la vie sociale.

Les conséquences de la timidité chez l’enfant

En France, comme partout dans le monde, on tolère la timidité. Ce comportement prend généralement racine dans l’éducation de l’enfant. Ce handicap se développe avec l’âge. Ainsi, les parents et les éducateurs possèdent la responsabilité de ralentir, voire d’arrêter ce processus.

La timidité présente des méfaits destructifs. Elle s’associe à la mauvaise foi qui détériore l’estime de soi. Le manque de confiance abusive détruit l’image de l’enfant et forme un mal être. Elle accompagne souvent l’anxiété et place l’enfant à la marge de la société.

L’environnement constitue une cause de la timidité. L’enfant s’imprègne de son entourage. Il suit ses coutumes et prend à cœur ses propos. L’enfant est naturellement un être sociable. La société forge ses caractères et elle peut l’influencer. Si un enfant se referme sur lui-même, la responsabilité revient à son entourage.

Comment l’aider à sortir de sa coquille

Pour l’aider à sortir de sa coquille, vous pouvez l’aider à travers ces quelques conseils :

Encourager la parole et la communication

Tout d’abord, les parents doivent impérativement éviter de l’encourager dans sa timidité. Même s’ils tolèrent cette faiblesse, ils ne doivent pas justifier ce comportement. Au contraire, ils doivent le pousser progressivement à franchir cette étape. Pour cela, laissez votre enfant extérioriser ses peurs, ses pensées. Laissez-le parler et communiquer et écoutez-le.

Travailler la confiance en soi de l’enfant

Ensuite, en sachant que le manque de confiance engendre la timidité, vous devez l’aider à prendre confiance en lui. Pour sortir de sa coquille, un enfant a besoin de se sentir important et utile à son entourage. Vous pouvez l’aider à se rapprocher des autres.

Soutenir votre enfant

Le devoir des parents consiste à soutenir leur enfant. Ils doivent les protéger des circonstances qui pourront les mettre dans l’embarras. L’humiliation constitue aussi un facteur de la timidité. Elle peut l’engendrer, mais une humiliation l’aggrave aussi. Pour l’aider à se sociabiliser, vous devez l’encourager et ne pas considérer l’humiliation de la société.

Laisser votre enfant effectuer de nouvelles expériences

Le meilleur moyen d’aider un enfant timide à se libérer est de privilégier ses capacités personnelles. Favoriser les expériences positives pour lui donner confiance. Cela le mettra à l’aise et renforcera son estime. Vous pouvez avantager les jeux collectifs, les exercices physiques, les casse-tête….

Laisser votre enfant s’ouvrir au monde extérieur

Il arrive souvent que les parents ayant un enfant timide garde leur enfant chez eux par sécurité. Même si c’est légitime, le développement de l’enfant ne peut se poursuivre si vous le gardez constamment avec vous. Laisser votre enfant s’ouvrir aux autres. Par exemple, après avoir obtenu sa place en creche, il peut découvrir un environnement nouveau qui l’aidera à mieux appréhender ce nouvel environnement.