Les douleurs chroniques ne sont pas reconnues comme étant une maladie en elles-mêmes. Elles arrivent doucement, s’installent progressivement, résistent aux traitements usuels et persistent sur de très longues durées. Elles provoquent une profonde altération de la qualité de vie du patient et nécessitent de ce fait, une prise en charge particulière. Face à un tel fléau, des solutions existent pourtant.

Les douleurs chroniques, c’est quoi exactement ?

Pour mieux traiter le mal, il convient de bien le définir. En effet, les douleurs chroniques, contrairement aux douleurs aigües sont des douleurs rebelles qui récidivent. Elles perdurent dans le temps et sont donc très difficile à traiter. Parfois, les causes sont identifiables mais dans certains cas, elles ne le sont pas, ce qui confronte les professionnels de la santé à leur impuissance, face à une telle situation.


Le dos est la partie du corps la plus touchée. Ensuite, les jambes, les genoux, le cou, la tête et l’abdomen. Tout peut partir d’une blessure au niveau des nerfs, des muscles, des articulations ou des organes et le trouble va s’accroitre progressivement au fur et à mesure que celui-ci n’a pas été diagnostiqué.

Face à l’absence d’explications médicales sur ce qui pourrait vraiment être à l’origine des douleurs chroniques, celles-ci sont attribuées à une maladie du système nerveux. Selon les hypothèses, une douleur aigüe qui n’a pas été traitée d’une manière plus combative entrainerait un changement chimique au niveau des circuits nerveux du cerveau et de la moelle épinière. Cette dernière, étant le cheminement de tous les signaux de la douleur, va donc « mimer » la douleur et ce, même si la blessure initiale a été guérie.

Voilà pourquoi, certains médecins et chercheurs spécialisés estiment que pour pouvoir traiter les douleurs chroniques de manière efficace, les traitements par neuromodulation sont à privilégier.

Les différents traitements qui existent

Il est très difficile de mettre un terme aux douleurs chroniques quand celles-ci sont déjà en place. On ne peut qu’atténuer la douleur ressentie et pour cela, les professionnels de la santé peuvent proposer diverses solutions comme le traitement avec des médicaments antalgiques comme le paracétamol, les anti-inflammatoires, la codéine, etc.

Toutefois, la médecine moderne privilégie le traitement par ondes de choc qui peut provoquer une diminution rapide des douleurs selon des procédés mécaniques assez complexes. Les ondes de choc favorisent la libération d’endorphines et autres substances inhibitrices de la douleur, notamment, les stimuli neurologiques au niveau de la moelle épinière.

Enfin, il existe également un certain nombre de traitements qui n’impliquent ni médicaments, ni stimulation électrique, ni chirurgie pour mieux maitriser la douleur. Parmi eux, on notera la kinésithérapie, la psychothérapie, l’hypnothérapie ou l’acupuncture.

Dans tous les cas, il convient de demander l’avis de son médecin afin qu’il puisse déceler les caractéristiques qui fournissent de précieuses indications sur l’origine de la douleur chronique, avant de faire le choix du traitement le mieux approprié.