Un endroit dans laquelle on va faire ses besoins se doit d’offrir un minimum de confort. Et cela, les responsables des établissements hôteliers l’ont bien compris. On se sent beaucoup plus à son aise avec des toilettes respectant les normes standards. Il s’agit surtout d’une question d’espace. Des toilettes offrant assez de place sont bien aérées et plus intimes. Le propriétaire sera par la suite libre d’acheter du matériel sanitaire personnalisé.

La longueur et la largeur de la pièce

C’est le premier point important pour des toilettes ergonomiques. Bien évidemment, la hauteur de la pièce doit au moins atteindre les 2 mètres. Cela évite de s’accroupir lorsqu’on veut y accéder. Pour ce qui est de la longueur, elle doit mesurer dans les 1,40 mètre ou 2 mètres si on prévoit un bidet. De cette manière, on aura suffisamment de place pour les jambes. Cela tient également compte de l’espace occupé par la cuvette et la chasse. Si l’on a une porte qui s’ouvre de l’intérieur, la longueur de la pièce doit s’étendre vers 2 mètres au moins. Pour les très grandes portes de 93 cm de large, une longueur de 2,50 mètres est à prévoir. Quant à la largeur, 80 centimètres suffisent amplement pour ne pas se sentir à l’étroit. Il est fortement déconseillé d’installer des miroirs. Bien évidemment, ces problèmes ne se posent pas lorsqu’on installe les cuvettes dans la salle de bain. Toutefois entre ces dernières et la baignoire, il est préférable de laisser au minimum 60 centimètres de distance. La cuvette d’ailleurs doit tout au plus se trouver à 50 centimètres du sol. Certains modèles suspendus ( comme ces modèles ) sont ajustables. Celles-ci sont particulièrement recommandées pour les personnes à mobilité réduites dont les femmes enceintes et les PESH ou pour les enfants.

Des toilettes tenant compte des besoins de personnes à mobilité réduite

Les personnes en situation de handicap (PMR),  ou du troisième âge éprouvent souvent de la difficulté pour atteindre les cuvettes des WC. Il est souvent assez pénible pour elles de s’asseoir dessus à temps. Voilà pourquoi, les établissements publics s’efforcent de mettre en place des toilettes réservées à ces personnes. Pour cela donc, il faudra quelques aménagements en plus mis à part l’agrandissement de la pièce elle-même. Celle-ci mesurera ainsi au moins 1,50 mètre de large et de long pour une surface totale de 2,25 m2. Il est important d’offrir assez d’espace pour le fauteuil roulant le cas échéant. De même, le lavabo ne doit pas se trouver trop à proximité des WC. On risque de s’appuyer dessus par accident. Dans ce cas, on doit installer certains accessoires pratiques comme les barres d’appui allant de la porte vers la cuvette. Dans ce cas,  la porte devra s’ouvrir de l’extérieur. D’ailleurs, reste valable lorsqu’il y a des enfants à la maison. Ceux-ci ne pourront pas s’enfermer à l’intérieur. On notera qu’il existe toute une règlementation concernant les toilettes pour personnes handicapées. Pour des besoins spécifiques, il est assez pratique de la consulter.