Faire face à un problème d’humidité dans son habitation est loin d’être une expérience plaisante. L’humidité peut s’attaquer aux murs, au sol, au plafond et aux meubles. Elle se manifeste sous plusieurs formes et peut avoir différentes causes. Et souvent, il est difficile de détecter la vraie source du problème, ce qui complique encore plus la solution.

Les remontées capillaires

Les remontées capillaires comptent parmi les problèmes d’humidité les plus courants dans les locaux. Elles trouvent leur origine dans la fondation du bâti et se situent à la base de la construction (au bas des murs), remontant parfois jusqu’au sommet du mur. Vous trouverez sur le site www.ecosystem-humidite.fr suffisamment d’informations à ce sujet ainsi que les solutions les plus efficaces.

En général, les remontées capillaires se manifestent sous forme de lignes horizontales, uniformes et permanentes. Les lignes sont plus ou moins visibles en fonction du taux d’humidité qui est évidemment plus élevé au bas. Les remontées capillaires peuvent être causées par une isolation horizontale mauvaise ou insuffisante. En effet, l’isolation défectueuse permet aux matériaux poreux d’absorber l’humidité qui provient du sol et remonte donc aux murs. Le problème peut être traité de différentes manières comme la mise en place d’un boîtier électronique doté d’un système d’assèchement, le cuvelage et l’injection de résine.

Les infiltrations d’eau

Les infiltrations sont souvent à l’origine des problèmes d’humidité, les infiltrations latérales étant les plus communes. Les infiltrations latérales se situent dans les rez-de-jardin et les caves, sur les murs en contact avec la terre et les roches extérieures. L’isolation défectueuse est encore la raison, sauf qu’il s’agit ici de l’isolation verticale. Il est donc important de vérifier que l’isolation entre les murs et la terre est suffisante et de mesurer régulièrement le taux d’humidité dans ces endroits.

En pratique, il faut effectuer des mesures d’humidité espacées d’environ 50 cm en hauteur et 1 m latéralement. L’obtention de mesures constantes indique la présence d’infiltrations latérales. L’humidité par infiltration peut aussi se produire à cause des eaux superficielles qui pénètrent à travers les plus petites fissures, ou de la pluie qui frappe directement un mur pas assez résistant (mur sans crépi par exemple).

Quel que soit le problème, vous trouverez des solutions adaptées sur le site www.ecosystem-humidite.fr. Cet expert des problèmes d’humidité vous propose des produits et traitements adaptés à chaque cas. Dans le cas des infiltrations, le traitement d’hydrofugation est souvent la meilleure solution.

Les problèmes liés à la condensation

Le phénomène de la condensation est souvent à l’origine des problèmes d’humidité dans la maison. Comme vous le savez sans doute, la condensation peut se situer n’importe où et à tous les niveaux d’une construction (murs et plafonds). Les pièces chauffées (cuisine, salle de bain, etc.) sont particulièrement concernées si elles ne sont bien isolées et aérées.

En effet, il est important de combiner à la fois une bonne isolation thermique et une bonne aération ou ventilation. Un espace fermé ou équipé de fenêtres étanches (qui empêchent l’air humide de sortir) est plus susceptible d’avoir un problème d’humidité causé par la condensation. L’utilisation d’une peinture organique peut également déclencher le problème, étant donné que les peintures organiques favorisent la prolifération des moisissures. La meilleure solution et prévention contre la condensation est la ventilation. Il est important d’équiper votre maison d’un système de ventilation performant et adapté à vos besoins. Un traitement de l’air est également nécessaire pour éliminer l’humidité excessive.

L’humidité dans l’habitation peut avoir différentes autres causes. Elle peut être causée par des dommages techniques produits lors d’une construction, d’une installation ou des travaux de réparation. Elle peut également être causée par les facteurs géologiques ou techniques.