Des infos sur l’immigration aux Etats-Unis : Tolérance Zéro de Donald Trump, une politique barbare sur les enfants

La protestation contre l’adoption de la politique migratoire du président américain a débuté depuis la fin du mois d’Avril.

Une déclaration choquante sur la séparation des familles réfugiées

Lors de son discours au Congrès, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux des Etats Unis a déclaré que le gouvernement américain arrache les enfants de leurs familles, en raison du statut migratoire de leurs parents.  La nouvelle a fait le tour du Web. Face à ce phénomène, le secrétaire  de la Maison Blanche a réitéré dans un communiqué que les enfants non-accompagnés qui passent  la frontière sont transférés dans des services bénévoles. Il insiste également que ces enfants ne sont pas perdus. De ce fait, les parents demeureront toujours joignables. Pourtant, lors de son discours, le Ministère de la Santé a évoqué que l’administration américaine a perdu la trace de plus de 15 000 mineurs.

Une manifestation intense déclarée

Après la déclaration de la représentante de la Maison Blanche à l’ONU, plusieurs villes américaines, à savoir, New York, Washington, Los Angeles et Chicago sont en effervescence. Les manifestants ont effectués une mobilisation auprès du bureau du Ministère de la Justice. Les citoyens américains se  méfient totalement de l’application de la politique « Tolérance Zéro » de Donald Trump et protestent contre la séparation des familles. D’autres ont même affirmé, lors d’un micro-trottoir que la Tolérance Zéro de Donald Trump est une violation aux droits de l’Homme. Pour eux, les enfants, surtout ceux de plus bas âge ne doivent pas être séparé de leurs parents. Ils ne devraient pas être  détenus dans des zones différentes. En effet, lors d’une descente sur place, on a constaté que les mineurs arrêtés pendant leurs passages de la frontière sont menottés. Des infos sur l’immigration aux Etats-Unis ont affirmé que la manifestation urbaine ne s’arrête pas, tant que des mesures appropriées ne seront adoptées par l’administration de Donald Trump.