11 mai 2021

Conseils pour bien choisir son locataire

Le choix du locataire ne doit pas se faire à la légère, surtout pour les propriétaires qui ont eu recours aux prêts pour acheter le bien pour la location. En choisissant un locataire fiable, vous pouvez éviter les impayés. Toutefois, il faut savoir que faire le bon choix n’est pas une chose évidente. Voici quelques conseils pour vous aider à faire le tri dans les candidatures qui s’offrent à vous.

  1. Considérer les revenus

C’est évident, un bon locataire, c’est celui qui dispose des revenus nécessaires pour le loyer. Pour éviter au mieux les impayés, on constate que certains propriétaires exigent un revenu trois fois supérieur au montant du loyer. Les propriétaires doivent aussi tenir compte des dépenses des locataires car si ces derniers ont beaucoup de dettes en plus d’un remboursement de prêt par exemple, il est clair que le paiement du loyer risque d’être assez difficile. Si par ailleurs, vous souhaitez recevoir plus de candidature, vous pouvez descendre à un revenu qui est deux fois supérieur au loyer.

  1. S’assurer de la solvabilité

En matière de location, la loi a défini l’importance de certains documents afin d’assurer la solvabilité des futurs locataires. En outre, les propriétaires peuvent exiger ces documents auprès des locataires en guise de pièces justificatives avant l’élaboration du contrat de location. En général, ces documents permettent de vérifier : l’identité, l’activité professionnelle, le revenu le domicile actuel du candidat. Si par ailleurs, vous souhaitez en savoir plus sur ces documents, vous pouvez demander l’avis d’un professionnel comme l’Alliance Habitat.

  1. Prendre en compte les garanties et les moyens de paiement

Pour se prémunir des impayés, il est conseillé d’opter pour les candidats qui proposent des garanties de solvabilité. L’une des formes de garanties les plus connues c’est le garant physique. Ce dernier peut être un membre de la famille ou une personne de l’entourage qui s’engage à payer le loyer en cas d’impossibilité de la part du locataire. Pour éviter les risques de désengagement, il est préférable d’opter pour des membres de la famille proche comme les parents par exemple. Sinon le propriétaire peut également souscrire à une assurance, loyers impayés. En ce qui concerne les moyens de paiement, il faut faire attention aux paiements liquides ou par chèque qui ne sont pas au nom du locataire car cela peut être le signe des difficultés financières comme les interdits bancaires.

  1. Savoir déterminer le sérieux des locataires

Il faut noter que les locataires qui ont de bons revenus ne sont pas forcément de bons payeurs. En outre, cela ne nous garantit pas qu’ils ne pas causer des dégradations ou des nuisances. Pour assurer la réussite de votre contrat de location, vous devez savoir juger l’honnêteté et le sérieux du candidat. Il existe toutefois, une solution qui peut vous aider dans votre retranchement et c’est de faire appel au bailleur précédent et de lui interroger sur la relation avec son ancien location. En revanche, si vous n’êtes pas en mesure de trouver un locataire sérieux, vous pouvez demander à un expert de le faire pour vous, un spécialiste en location tel qu’Alliance Habitat.