Après une recherche acharnée, vous avez finalement trouvé l’appartement de vos rêves : il est spacieux, lumineux, il ne manque de rien et vous avez déjà fait la liste dans votre tête des meubles à acheter, des choses à changer et des personnes à prévenir pour pendre la crémaillère. Mais une fois arrivé, le malaise s’installe. Ce sentiment d’arriver chez quelqu’un d’autre, une sorte de désarroi qui nous prend soudainement, dans ce lieu nouveau et vide. Comment se sentir chez soi quand on vient d’emménager ?

Faire de son nouveau logement chez soi

There’s no place like home. Certes, mais après un déménagement, il n’est pas rare de se sentir un peu étranger chez soi. Et pour cause : le logement est encore imprégné de l’esprit de ses anciens occupants, il est vétuste, et cela se voit. Dans le cas des logements neufs, il arrive souvent de sentir un peu perdu, dans ce grand espace vide, sans âme. Pour y remédier, voici quelques trucs simples mais efficaces :
On fait le ménage à fond


Si le logement a été occupé précédemment, pour se sentir chez soi, on doit en éliminer la moindre trace, surtout s’il s’agit d’un bien meublé. C’est à la fois hygiénique et psychologique : cela permet de faire disparaître les éventuelles odeurs et tâches et de repartir à zéro. Donc on commence par déballer la serpillière et le balai, on ouvre les fenêtres en grand et on joue à Blanche-Neige.

On déballe tout et vite

Quoi de triste qu’une grande maison vide ? Une grande maison vide pleine de cartons fermés. Pour se sentir chez soi quand on déménage, il faut retrouver ses repères : ses meubles, ses objets, ses tableaux, ses livres. Si l’idée de devoir tout déballer vous-même vous décourage d’avance (on vous comprend), transformez cette corvée en jeu amusant : faites-le à plusieurs, invitez des amis, lancez une playlist et faites une liste à cocher pour chaque carton déballé. À la fin, accordez-vous (et à vos aides) une récompense. La maison sera aménagée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

On fait le chat

Il n’est pas question ici de se rouler en boule ou de faire le gros mais de rassurer ses sens en déposant son odeur dans la maison. Le plus déconcertant, quand on déménage dans un nouveau logement, c’est son odeur. Donc, on achète nos fleurs préférées, des bougies parfumées, des plantes aromatiques et on parfume le logis selon nos goûts. Autre point capital : la lumière. L’ambiance lumineuse y est aussi pour beaucoup dans la sensation de chez-soi, modifiez-la pour qu’elle corresponde à vos attentes.

On customise

Pour donner de la joie et de l’âme à votre nouveau logement, il faut le faire à votre image. Dans un bien nu, c’est facile : on peut poser ses propres meubles, changer le papier-peint, le revêtement au sol, repeindre le plafond… Dans un bien meublé, c’est une autre histoire : la moindre trace de peinture sur les murs ou rayure sur le parquet sera retenue sur la caution. Alors on customise : la couleur du sol vous déplaît ? Cachez-le avec des tapis. Les murs font grise mine ? Lavez-les, et couvrez-les avec vos posters et tableaux préférés. Les murs sont pleins de chevilles, laissés par l’ancien occupant (le butor) ? Posez vos tableaux dessus, fixez-y une lampe, une étagère murale pour ranger vos livres… L’idée n’est pas de tout changer en une fois mais, comme l’oiseau, faire son nid petit à petit.

Sortez d’ici !

Le meilleur moyen de se sentir chez soi dans une nouvelle maison, c’est aussi d’aller visiter ses environs : promenez-vous dans le quartier, arpentez les rues, faites les magasins, renseignez-vous sur les associations locales, les marchés, les centres de sports et les différentes activités de votre quartier. En d’autres termes, faites le/la touriste.