Les eaux usées résultent des différents entrains quotidiens de l’homme. Au foyer, à l’industrie, dans les champs de productions… on aura toujours besoin de l’eau. Ainsi, les eaux usées sont subdivisées en trois grandes catégories :

Les eaux pluviales et de ruissellement

eaux usées

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, l’eau de pluie et de ruissellement est loin d’être pure. En effet, au contact de l’air ainsi qu’à différentes impuretés durant son voyage, cette dernière n’est pas émancipée de pollutions. Sans compter les fumées industrielles, les résidus déposés sur les toits et les chaussées des villes (carburants, métaux lourds…). Et par ailleurs, la pureté de celle-ci dépend également du système d’assainissement, si ce dernier se trouve être unitaire alors les eaux pluviales sont mélangées aux eaux usées domestiques.

Les eaux usées industrielles

eaux usées industrielles

Les eaux usées qui découlent des industries sont notamment les plus polluées, car souvent elles sont mélangées avec d’autres produits toxiques, des solvants, des métaux lourds, des micropolluants organiques. C’est aussi l’une des raisons pour laquelle ces types de sociétés n’ont pas le droit de s’implanter en plein cœur d’une ville. La plupart du temps, elles subissent des prétraitements de la part des industries avant d’être rejetées dans les réseaux de collecte, mais c’est très rare.

Les eaux usées domestiques

C’est la plus courante des eaux usées et celle qui véhicule également le plus de pollution surtout au niveau organique. Elles sont classées en eaux ménagères qui viennent principalement des douches et des cuisines, elles sont pleines de détergents (un produit élémentaire le plus utilisé dans un foyer), de graisses, de solvants, de débris organiques… celle-ci provoque fréquemment des bouchées au niveau de la canalisation ce qui nécessite l’intervention d’un plombier professionnel pour effectuer un dépannage urgence. Il y a également les eaux-vannes qui sont les rejets des toilettes.