Cacaoyer

Pour avoir du bon chocolat, il faut avoir des fèves de cacao de bonne qualité. Ces dernières poussent sur un arbre que l’on appelle « cacaoyer ». Vous avez sûrement déjà entendu que la consommation de cacao date de l’époque des Aztèques et des Mayas.


Mais à l’époque, les boissons chocolatées contenaient du piment et du maïs grillé. La recette du chocolat a bien évolué depuis et la production de cacaoyer est localisée aux quatre coins du monde. Dans ce qui suit, vous allez découvrir les informations essentielles sur le ce type d’arbre.

Brève histoire du cacaoyer

La consommation des fruits du cacaoyer remonte à la civilisation des Olmèques. Cette dernière se trouvait en Amérique centrale, au niveau de l’actuel Mexique, il y a maintenant plus de 3 000 ans. Le climat de cette région (chaud et humide) était particulièrement favorable au développement du cacaoyer. L’exploitation des fèves de cacao pour en faire une boisson revient, quant à elle, aux Mayas, une civilisation qui évoluait au sud du Mexique.

Le breuvage ainsi préparé était destiné à être bu lors des rituels. En 1502, en voyageant au Mexique, Christophe Colomb a goûté à la fameuse boisson, mais ne l’a pas aimé. Ce n’est qu’en 1528 que l’espagnol Hernado Cortez en ramène en Espagne. Les Espagnols ont ajouté du sucre, de la vanille et divers autres ingrédients pour rendre le breuvage plus digeste et l’ont nommé « chocolate ». A partir de là, la consommation de chocolat s’est répandue progressivement à travers l’Europe. Pour la France, la première dégustation de boisson chocolatée a été en 1615 durant le mariage de Louis XIII et d’Anne d’Autriche.

Quelles sont les caractéristiques de cet arbre ?

Le cacaoyer ou encore cacaotier est un arbre fruitier tropical. A cet effet, il ne se développe que dans les zones humides et chaudes. Aussi, son développement est favorisé par l’ombre. Ce qui fait des zones entourant l’Equateur plus propices à la culture de cacaoyer. En plus de ces conditions, cet arbre nécessite aussi un climat pluvieux et un sol très fertile. Ainsi, il ne pousse généralement qu’en très basses altitudes.

Le cacaoyer est qualifié de « cauliflore ». Cela signifie qu’il a des fruits qui poussent directement sur son tronc et ses plus grandes branches. Une autre chose à retenir concernant cet arbre est le fait que malgré qu’il fleurit durant toute l’année à partir de sa troisième année, seule une fleur sur 500 se transformera en cabosse. Notons que les cabosses renferment les véritables fruits du cacaoyer que sont les fèves. La couleur des cabosses permet de déterminer la maturité de la fève.

Où produit-on le meilleur cacao du monde ?

Vous l’aurez compris, le cacaoyer aime le climat chaud et humide. Ainsi, il peut être cultivé dans les toutes les régions ayant ce type de climat. Chaque année, pour déterminer les meilleurs cacaos du monde, l’International Cocoa Awards est organisée. Les producteurs soumettent des chocolats fabriqués à partir de leurs productions de cacao et des dégustations. Pour l’année 2019, cet événement s’est déroulé en France et a vu la Côte d’Ivoire, le Ghana et Madagascar remporté les trois premières places pour l’Afrique. Pour l’Amérique du Sud, la Bolivie est arrivée en tête suivie de la Colombie et de l’Equateur.