19 juin 2021
Entreprise à vendre

Bien préparer sa vente d’entreprise

La vente d’une entreprise peut prendre des mois entiers, voire une année,  et cela pourra prendre plus de temps si vous n’êtes pas bien préparé. Vous devrez donc tout organiser dès l’élaboration du projet afin de garantir la rapidité de l’opération. Quelles sont donc les démarches à suivre ?

Les préparatifs à réaliser

Pour vous assurer de trouver un acquéreur rapidement pour votre entreprise à vendre, vous devrait vous préparer non seulement en connaissant la valeur réelle de votre société, mais aussi en mettant en évidence les atouts de la boite afin de séduire les futurs acquéreurs. Ainsi, votre préparation devra commencer par une série de questions comme que faire après la signature de l’acte ? Que pensent vos associés de la transaction ? Quel genre d’acheteur recherchez-vous ? Qu’en est-il du sort des employés ? Ces interrogations vous aideront certainement à guider vos démarches.

Par ailleurs, pour estimer la valeur de votre société, la première chose à connaitre est sa rentabilité. L’idéal est donc de mettre en vente la boite lorsqu’elle affichera les meilleurs résultats ainsi que la meilleure perspective de croissance. Pour vous faciliter la tâche et interpeller l’acheteur potentiel, vous pouvez par exemple établir un business plan présentant les atouts, le positionnement et la stratégie marketing de l’entreprise.

Les étapes de la vente

La première étape de la vente c’est la négociation. Durant cette phase, vous pouvez faire appel à un notaire ou un avocat afin que ce dernier vous assiste et vous conseille sur l’ensemble des démarches à suivre. Cette aide vous sera indispensable non seulement pour vous renseigner sur les documents indispensables pour la vente de la société, mais également en vous accompagnant durant la phase de négociation. Pour bien vendre, vous devrez démontrer aux acheteurs potentiels qu’il s’agit d’un investissement rentable. Vous pouvez vous appuyer sur les chiffres déjà réalisés ou montrer le potentiel de l’enseigne pour cela. Si vous n’êtes pas un très bon négociateur, vous pouvez confier la démarche à votre conseiller juridique ou bien suivre quelques formations sur le sujet. En général, la négociation devra mettre en accord l’acquéreur et le propriétaire de l’entreprise à vendre sur de nombreux points :

–          La fourchette de prix

–          Les documents affirmant l’état de l’entreprise

–          La sincérité de l’acheteur, vérifiez qu’il ne s’agit pas d’un espionnage de la part des concurrents

–          Les conditions de la vente et de la passation : assistance de celui qui reprend les règnes, conditions des salariés, etc.