18 juin 2021

À seulement quelques jours de la COP 21

La Conférence internationale du climat ou COP 21 débutera d’ici 14 jours. La COP ou abréviation de COnférence des Parties est un congrès supranational sur l’environnement, ou plus précisément sur les changements climatiques.

Les enjeux économiques de la COP21

Il y a 6 mois aujourd’hui, Christian de Perthuis avait réuni des personnalités pour débattre des enjeux économiques de cette grand-messe internationale. Ce parrain de l’Observatoire Énergies d’Entreprises, un repère pour les entreprises cherchant des innovations énergétiques durables et des stratégies gagnantes, avait soumis à ces invités diverses questions autour de ce proche évènement. Ce fondateur de la Chaire Économie du Climat de Paris avait notamment posé des questions sur les réels changements que cette conférence allait engendrer. Son débat avec ses invités, dont 3 représentants de la société civile et 2 économistes, avait permis pour le mieux d’identifier des facteurs d’optimisme et de pessimisme.

La grand-messe internationale, à Paris

Cette version environnementale de l’ONU est le moment fondamental où il est possible de faire un bilan de l’année passée. La COP permettra de renouveler ou ajuster de précédents engagements. Cette 21e édition se déroulera du 30 novembre au 15 décembre au Bourget, à Paris. Elle réunira 195 pays qui sont les États signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques ou CCNUCC.

cop21
Chaque année, les participants à cette conférence se réunissent pour décider des mesures à installer pour limiter le réchauffement climatique à seulement 2°C. Les mesures adoptées seront alors appliquées par tous les États signataires. La COP 21 a spécialement pour objectif d’aboutir à un accord « universel et contraignant » qui ne prendra effet qu’en 2020. Une grande première pour la COP, si la participation entre les parties est efficace, il sera possible d’assister à une revalorisation de l’écologie dans la sphère politique. Aux dernières nouvelles, le premier ministre Manuel Valls a annoncé ce lundi que la conférence sera réduite « à la négociation ».